top of page
JVH_27.JPG

Jeunes Vs Homophobie

Sensibiliser à l'homophobie, à la transphobie et aux questions liées à l'identité de genre. 

Parti du constat selon lequel le manque d’informations liées à cette thématique aboutit trop souvent à des phénomènes de rejet, la commission Jeunes vs Homophobie a construit une exposition dans le but d’informer, de contrer les préjugés et de combattre l’ignorance autour de l’homophobie, la transphobie et la discrimination en lien avec l’identité de genre et la diversité des orientations sexuelles. 

 

La Commission a vu le jour en 2010, pour présenter la première édition de l’exposition en 2012 et remise à jour en 2017. Le succès rencontré lors de ces deux événements ont encouragé la commission à poursuivre son engagement. En effet, lors de chaque édition, durant 10 jours, plus de 3'000 personnes avaient visité l’exposition et bénéficiés de visites guidées. L’écho médiatique ainsi que le bouche à oreille ont rapidement permis à l’exposition d’être prêtée dans l’ensemble des Cantons romands.

Gala18ans[Annie]_258.jpg
JVH_7.JPG
JVH_6.JPG
JVH_28.JPG

Cette exposition « Jeunes VS Homophobie 3.0», au Forum de l’Hôtel de Ville, est indépendante de toute organisation ou parti politique. Elle est destinée à toute la population, mais avec une attention toute particulière pour les jeunes et les milieux scolaires et de formation.

L’exposition a été accompagnée de divers évènements tels que : 

  • Une conférence-débat a également été présentée par Caroline Dayer, déléguée cantonale aux questions d’homophobie et de transphobie dans les lieux de formation. Finalement, 

  • Le Drag Queen Story Hour, un événement culturel destiné aux enfants dès 6 ans (et à leurs parents) qui vise à promouvoir de manière inclusive, ludique et festive la littérature auprès des plus jeunes en abordant des sujets liés au respect, à la diversité, l’estime de soi. 

  • Un spectacle de théâtre-forum « Tu seras un homme, mon fils »  proposée par la Compagnie du Caméléon sur le rôle de chacun·e dans le processus de discrimination

bottom of page